Quand l'OM, alors en D2, s'arrachait comme jamais en Coupe d'Europe

Antoine Mérand - vendredi 30 novembre 2018 1.3k Likes

Le 16 mai 2018, l'Olympique de Marseille affrontait l'Atlético de Madrid en finale de la Ligue Europa. Malgré la défaite (3-0), le parcours des Olympiens restera mémorable, et aura fait connaitre aux jeunes supporters marseillais les frissons des grands soirs de leurs aînés.

Et puis est venu l'été 2018, et cette Coupe du monde, qui a sacré trois membres de l'équipe : Florian Thauvin, Steve Mandanda et Adil Rami qui, depuis, semblent encore perdus sur une planète, bien éloignée de la nôtre. Et puis Balotelli est arrivé, puis est reparti, laissant l'attaque marseillaise sans grantatakan, mais avec un nouveau au milieu de terrain, nommé Strootman, aussi performant qu'Anguissa, vendu à Fullham, mais trois fois plus cher à payer. Bref. Le climat de pré-saison n'affichait rien d'aussi beau que la précédente. Ils sont pourtant tous là, Payet, Thauvin, Sakai, Sanson, Gustavo, mais la mayonnaise ne prend pas.

En Ligue 1, déjà 5 défaites et 22 buts encaissés en 14 journées. En Ligue Europa, pas une seule victoire et bon dernier de son groupe avec 1 point en 5 matches. Comment une (quasi) même formation peut-elle se montrer si différente à un été d'intervalle, surtout sur la scène européenne ?

La faute revient souvent au coach, celui qui guide le troupeau. Mais parfois c'est le troupeau lui-même qui ne veut plus suivre, par manque d'envie, de cohésion. Pourtant toutes les conditions (ou presque) sont réunies pour que Marseille réalise une nouvelle belle saison. Le club olympien a déjà fait pire. En 94-95, les Phocéens étaient rétrogradés en seconde division après des accusations de corruption. A la mi-saison, Bernard Tapie démissionnait, et on parlait déjà du dépôt de bilan qui s'en suivra en fin de saison. Malgré tout, l'OM était en Coupe d'Europe, et les joueurs mouillaient le maillot avec ferveur.

Quand l'OM, en D2, se battait pour le maillot :

En seizième de finale retour de la Coupe de l'UEFA, l'OM affronte le FC Sion au Vélodrome. Après une déroute 2-0 à l'aller, les Marseillais tentent le tout pour le tout, et s'imposeront 3-1, insuffisant pour repasser devant, à cause de ce but à l'extérieur des Suisses. Mais la passion était là, le Vélodrome était rempli, les joueurs étaient prêts à tout pour la victoire.

Pour information, l'OM pourrait connaître la pire affluence de son histoire contre Limassol pour le compte de la dernière journée de la Ligue Europe : 5000 spectateurs sont attendus. 

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté