La magnifique déclaration de Pogba sur la France d'aujourd'hui

Bastien Valleron - jeudi 12 juillet 2018 3.3k Likes

Une fois n’est pas coutume, aujourd'hui en conférence de presse, ce n’était pas le Pogshow de Paul Pogba. Deux jours après la victoire face à la Belgique, c’est un Pogba franc, honnête, et plus que jamais prêt pour le dernier combat croate qui s’est présenté devant les journalistes.

S’il a le privilège de soulever le plus beau des trophées ce dimanche, il est certain que ses déclarations resteront gravées dans le marbre. « Une France avec plein de couleurs », à l’image des journalistes présents, des supporters venus en Russie et de tous ceux restés dans l'Hexagone. Une équipe black blanc beurre comme en 98, oui, mais comme en 98, c’est la France entière qui est black blanc beurre. Outre le sentiment de fierté qui ressort de sa déclaration, le milieu de terrain de Manchester est en passe de franchir un cap. Pourtant moqué et critiqué il y a plusieurs mois lorsqu’il avait proclamé vouloir devenir le patron de l’équipe de France, il semble aujourd’hui plus que jamais tenir son rang. Plus simple dans son jeu, moins de gestes superflus et surtout du travail, sa Coupe du monde est déjà une réussite sur le terrain. Mais depuis peu, c’est avec ses prises de parole devant la presse et dans les vestiaires que Paul Pogba se mue en un véritable patron de l’équipe.

« On n’est pas un groupe, on est une famille ! »

« La France, elle est belle comme ça, c’est pour ça qu’on l’aime et c’est pour cela qu’on l’aimera toujours ». Au travers de son intervention c’est aussi l’état d’esprit de tout un groupe que l’on ressent. Un groupe né dans l’enfer argentin de la Kazan Arena un samedi 30 juin 2018. Une famille, et plus seulement une bande de copains partie en vacances en Russie. Une famille qui vit tous les jours ensemble et prête à mourir ensemble sur le terrain. À un match du bonheur ultime, Pogba a l’occasion d’inscrire à jamais son nom et celui de tous ses coéquipiers au panthéon du football, et faire chavirer une nouvelle fois la France black blanc beurre dans l’ivresse.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté