Le jour où Mancini a envoyé Anthony Réveillère en enfer

Clément P. - mardi 12 mai 2020 0 Like

Il y a des joueurs qui, en dépit d’une carrière certes honorable mais loin d’être flamboyante, restent dans les mémoires. Pour une action. Un geste. Alessandro Faiolhe Amantino, plus connu sous le nom de Mancini, fait clairement partie de ceux là.

En France, il en est même le plus digne des représentants. La raison ? En 2007, il avait éliminé le grand Lyon de Juninho en huitième de finale de la Ligue des Champions, en inscrivant un but d’anthologie.

Le jour où Mancini a humilié Anthony Réveillère :

En 2007, l’Olympique Lyonnais est au sommet du football hexagonal. En France, rien ni personne ne lui résiste. Le constat est plus amer sur la scène européenne, mais le club rhodanien est un candidat crédible au dernier carré de la Ligue des Champions.

Cette année-là, en huitièmes, le tirage au sort a été clément. La Roma de Totti est une équipe sérieuse, mais largement prenable pour Govou et ses hommes. Ils vont d’ailleurs chercher un excellent résultat à l’aller, avec un nul 0 à 0 décroché à Rome. Mais le 6 mars, pour le match retour, les Lyonnais vont subir une nouvelle désillusion.

Ils tombent 2-0, dans un match passé à la postérité grâce au second but italien. À la 44e minute, le Brésilien Mancini se retrouve en un contre un face à Anthony Réveillère, qu’il va ridiculiser avec 6 passements de jambes, avant de fusiller la lucarne de Grégory Coupet.

Des images difficilement soutenables.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté