Vidéo : l'attentat inimaginable de Roy Keane sur Alf-Ing Håland

Jonathan Ferdinand - vendredi 25 octobre 2019 0 Like

Erling Braut Håland restera dans l'histoire de la Ligue des Champions pour avoir réalisé des meilleurs débuts que Lionel Messi, Cristiano Ronaldo ou Kylian Mbappé, avec 6 buts pour ses 3 premiers matches dans la compétition. De quoi se faire un prénom. Car le nom Håland est déjà connu. Son père, Alf-Inge de son prénom, l'a précédé sur les terrains de football.

Sauf que lui, ce n'est pas du début de sa carrière dont on se souvient mais de la fin. Le défenseur central norvégien voit sa carrière interrompue par un attentat de Roy Keane, l'un des tacles les plus violents jamais vus en professionnel (voir ci-dessous, à partir de 11 secs). L'histoire remonte à septembre 1997. Håland croise une première fois son futur bourreau lors d'un Leeds-Manchester United. L'Irlandais s'écroule dans la surface et le Norvégien l'accuse véhément d'une simulation (voir ci-dessous). En vérité, Keane est touché aux ligaments mais n'oublie pas l'épisode.

Lorsqu'il retrouve Håland, devenu Citizen, en avril 2001 lors du derby de Manchester, il le fracasse littéralement. Et histoire de boucler la boucle, il se penche vers sa victime comme pour se venger de l'épisode survenu quatre ans avant. Le joueur des Red Devils écopera de 5 matches de suspension et d'une amende de 150.000 livres. Håland lui, touché psychologiquement ne reprendra jamais sa carrière.

L'attentat de Keane sur Haaland :

Malgré la retraite forcée de sa victime, Roy Keane ne regrette pas le moins du monde. "J'ai mis longtemps avant de me venger. Je voulais lui faire mal. Je pense que la balle était là mais je m'en foutais, je voulais me le faire", écrivait-il dans son livre 'The second-half', sorti en 2015. "Il y a des choses que je regrette dans ma vie. Ce tacle n’en est pas une. Même dans le vestiaire après la rencontre, je n’avais aucun remord. Je voulais qu’il aille se faire fou…"

Une autre époque, un autre football...

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté