La vidéo qui prouve que Setién est le coach parfait pour le Barça

Jonathan Ferdinand - mardi 14 janvier 2020 0 Like

Quique Setién a été nommé lundi entraîneur du FC Barcelone en remplacement d'Ernesto Valverde. Si d'un point de vue extérieur, le remerciement du Basque peut surprendre, puisque le Barça est leader de Liga, le jeu morne et peu romantique de Valverde a eu raison de son aventure catalane. Du coup, pour faire plaisir aux socios et aux observateurs, un coach Barça-compatible a été choisi.

En effet, Setién est un adepte de la philosophie de Johan Cruyff et de Pep Guardiola. Avec lui, son équipe devra bien jouer même si elle est devant au tableau d'affichage. C'est d'ailleurs pour sa pensée jusqu'au-boutiste que le natif de Santander s'était brouillé avec son vestiaire à Las Palmas au printemps 2017. Pour résumer, Setién veut le ballon mais par-dessus tout, le faire vivre. La preuve avec cette vidéo qui date de la saison 2017-2018 lorsqu'il est sur le banc du Real Bétis.

Il est arrivé en début de saison mais ses joueurs sont déjà acquis à sa cause. Sur le terrain du Real Madrid, alors double champion d'Europe en titre, on joue la 93e minute et le score est vierge. Les formations les moins joueuses de Liga, oui ça existe, certaines jouent même l'Europe, auraient temporisé, quitte à jouer le nul. Hors de question pour Setién qui veut voir le ballon vivre jusqu'au bout. Résultat, le Bétis va chercher les 3 points à Santiago-Bernabéu dans le temps additionnel grâce à Antonio Sanabria.

Setién, le coach parfait pour le Barça ?

Setién n'hésitera pas à prendre des risques, Barça ou pas. La preuve avec cette autre vidéo (la 2e ci-dessous) toujours le même soir. Le Bétis se dévoile dans sa quête de construction d'un jeu léché. Finalement, la perte de balle est sans conséquence car le Real Madrid ne marque pas, mais tout le bloc sévillan est alors pris de court. Pour une équipe du Barça friable défensivement cette saison, ce n'est peut-être pas la meilleure nouvelle qui soit, mais les intentions sont là et le Camp Nou ne demande qu'à s'enflammer, enfin.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté