Quand Vegedream commente le match France-Allemagne

Antoine Mérand - jeudi 18 octobre 2018 2.7k Likes

“I've got all my love to give and I'll survive, I will survive, yeah, yeah.” Suivit de son lalala qui réveillerait les morts, cette chanson a bercé l’enfance de tous ceux qui n’ont vécu la victoire de la Coupe du monde 98 qu’à travers les yeux de leurs aînés. Même vingt ans plus tard, cet air était joué au piano dans les gares et siffloté sur les vélos et les terrasses des cafés, le matin d’un certain 15 juillet. Rien ni personne ne prendra le pas sur cette chanson victorieuse et entraînante. Ah, si en fait : Vegedream.

Parfois, on se surprend à regretter la célébration d’Umtiti, sans qui cette chanson n’aurait probablement pas (autant) percé. Mais à chaque époque ses héros et ses références. Les styles ont évolué et les supporters aussi. Et en 2018, la pertinence d’un produit se juge sur sa capacité à faire le buzz, quel qu’en soit la qualité. Et sur ce coup, le chanteur Vegedream a trouvé le bon filon.

Hier soir, sur le plateau de Quotidien (C8), Etienne Carbonnier a détourné quelques passages du match France-Allemagne (2-1) de mardi soir, en y ajoutant les paroles de ladite chanson, pour faire office de commentaire.

Vegedream commente le match France-Allemagne :

"Passements de jambes, crochet à gauche, à droite, Kylian Mbappé".

Désormais, l’hymne des Bleus est véritablement « Ramenez la coupe à la maison ». Du moins jusqu'à la prochaine victoire. On a hâte.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté