Bouna Sarr : "La chicha ? Je ne m'en cache pas"

Hugo LC - mardi 28 novembre 2017 1.3k Likes

Dorénavant perçu comme la doublure d'Hiroki Sakai au poste de latéral droit, Bouna Sarr n'a pas le temps de jeu escompté et continue de subir quelques moqueries malgré ses qualités de footballeurs. S'il travaille dur pour progresser, le joueur de 25 ans a toutefois avoué son goût prononcé pour la chicha, ultra néfaste pour la santé et dont une bouffée équivaudrait à quatre cigarettes, selon un médecin consulté par RMC Sport :

"La chicha ? Je ne m'en cache pas, c'est un petit plaisir occasionnel, comme pour certaines personnes les gâteaux, les bonbons, sont leurs péchés mignons. Ça ne me dérange pas d'en parler. Chacun fait ce qu'il veut de sa vie privée. Je ne suis pas un gros consommateur, loin de là. Et ça ne joue pas sur mes performances athlétiques : je n'ai aucun mal à courir sur le terrain, à répéter les efforts… Ce n'est pas un souci pour le moment, je ne m'en plains pas. On verra plus tard", a-t-il osé déclarer en conférence de presse. 

Quand Bouna Sarr fumait la chicha à 2 jours du match face au PSG :

Au courant du péché mignon de Bouna Sarr, Rudi Garcia n'a quant à lui pas vraiment semblé gêné par la situation : "Si c'est un sujet capable de les faire réfléchir sur leur travail invisible… Nous, on met les meilleures chances de notre côté pour les préparer au mieux, dans tous les domaines. C'est pour ça qu'on a pris une diététicienne, un cuisinier… On les informe. Après, quand ils sont chez eux, ce sont de grands garçons… Moi, je n'ai rien à leur interdire. Et puis généralement, transgresser l'interdit, c'est plutôt kiffant… Ce qu'il faut, c'est expliquer ce qui est bon et ce qui ne l'est pas. Une carrière ne dure pas longtemps, qu'ils en profitent un maximum ! C'est un ancien footeux qui le dit", a-t-il communiqué lors de cette même conférence de presse.

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté