Ces footballeurs junkies

OMG Staff - Thursday 18 June 2015 1.6k Likes

Parce qu'il n'y a pas que les cyclistes et les haltérophiles qui se dopent... 

Se poser la question "Pourquoi n'y a t-il pas de dopage dans le foot ?" c'est déjà un peu se mentir... En fouillant un peu, on a même réussi à trouver des traces de Schnouf.

Voici le top 10 des joueurs qui ont échoué aux tests anti-dopage :

1. Diego Maradona

Doué, malin, génial… Sur le terrain, El Pibe de Oro était l’un des meilleurs joueurs de tous les temps… Mais en dehors du rectangle vert Maradona était un vrai junky et a subi de longues suspensions suite à des tests positifs. Il a été suspendu 15 mois en 1991 pour un test positif à la cocaïne et une autre fois pendant le mondial 1994 pour un contrôle positif à l’éphédrine.

 

maradona-accuse-l-argentine-de-s-etre-dope-pour-aller-au-mondial-94-iconsport_spr_250694_10_0119836

 

2. Adrian Mutu

L’ancien avant-centre star international roumain était l’un des plus grands espoirs du foot mondial dans les années 2000. En septembre 2004, alors en pleine bourre avec Chelsea, Mutu est controlé positif à la cocaïne. Il fut alors suspendu 6 mois et échoua à nouveau en 2010 à un test anti-drogue… Un vrai talent gâché !

 

media_139929275680454900

 

3. Pep Guardiola

Alors qu’il évoluait sous le maillot de la Roma en 2001, Pep Guardiola a été contrôlé positif à la nandrolone. Il n’avait donc alors pas pu échapper à une suspension de 4 mois. Sa présence dans cette liste est plutôt surprenante.

 

GUARDIOLA-1

 

4. Bernard Lama

Après avoir écopé de cinq mois de suspension (dont deux fermes) suite à un contrôle positif au cannabis effectué en février 1997, Lama est privé du tournoi de France durant l’été, et perd ainsi sa place en selection à quelques mois de la Coupe du monde… On pourra dire que la Cannabis l'a fait "plonger"…

Quelques mois plus tard, Barthez aussi écopera d’une suspension de 4 mois pour usage de Cannabis…

 

img-bernard-lama-avec-le-psg-lors-de-la-fameuse-saison-1994-1391169169_620_400_crop_articles-180027

 

5. Jaap Stam

Retour dans les années 90, époque ou Jaap Stam était mondialement reconnu comme l’un des meilleurs défenseurs du monde. Il était costaud, rapide et techniquement au-dessus de la moyenne. En 2001, le défenseur de Manchester United est lui aussi contrôlé positif à la nandrolone.

Il est alors exclu de toutes compétitions officielles pendant 5 mois…

 

LEICESTER V MAN UTD 18.3.2000 PIC DAVE PINEGAR JAAP STAM

 

6. Edgar Davids

Edgar David, l’un des plus populaires footballeurs néerlandais, n’a lui non plus pas échappé au phénomène nandrolone dans les années 2000. « Le Pitbull » jouait alors à la Juve et a écopé d’une suspension de deux ans… Mais heureusement pour lui et pour le football, sa peine fut réduite en appel à seulement 4 mois.

 

00724E631000044C-3111023-image-a-48_1433427832568

 

7. Christophe Dugarry

Le champion du monde est contrôlé positif à la nandrolone à l'issue d'un Marseille - Lyon le 30 avril 1999. Il y a eu quelques précédents en Division 1, Garcion (1996), Sibierski, Arribagé, Pouget et Guérin (1997), qui ont pris 18 mois de suspension dont 6 fermes. Duga ne demande même pas de contre-expertise et s'en sort sans encombre car le médecin qui a mené ce contrôle n'était pas assermenté. Vice de forme, affaire classé sans suite.

 

le-girondin-christophe-dugarry-en-action-pendant-la-seconde_2557496_1200x800

 

8. Marco Borriello

On vous prévient c’est lui qui a sorti la plus belle excuse…

Il a été suspendu six mois en 2007 car les tests ont révélé la presence de cortisone dans son organisme.  Il raconte que sa femme, victime d'une infection vaginale, a utilisé une crème contenant... de la cortisone. Logique.

 

Udinese Calcio v AS Roma - Serie A

 

9. Mark Bosnich

 

L’ancien gardien australien de Chelsea a été suspendu neuf mois en 2003  après avoir été testé positif à la cocaïne. Il clama haut et fort que quelqu’un avait dû en mettre dans son verre mais la FA n’a rien voulu entendre. Chelsea l’a licencié pour faute grave immédiatement après que cette affaire ait vu le jour.

Mark-Bosnich-2

 

10. Romario

 

La star bresilienne des années 1990, champion du monde 1994 a été exclu de toutes competitions officielles en 2007 suite à un contrôle positif à un produit masquant les stéroïdes anabolisants. Il expliquera plus tard que la présence de ce produit dans son organisme était dû à la prise d’un traitement anti-calvitie. Une excuse legerement tirée par les cheveux…

 

romario_bresil_coupe_du_monde_1994_photo

Et puis si le dopage existait dans le football, il est clair qu'aujourd'hui la Chine serait championne du monde...

Add a comment +

To discover

You may also like

load more posts

Join the community