"À Madrid on t'offre beaucoup de choses : des fêtes, de jolies filles"

Luxmana P. - vendredi 10 novembre 2017 1.8k Likes

Considéré comme un grand espoir du football néerlandais, Royston Drenthe a rapidement été repéré et enrôlé par la Casa Blanca. Nous sommes alors en 2007. Malheureusement pour l'ancien du Feyenoord Rotterdam, la pression ne lui réussit pas puisqu’après des débuts plutôt encourageants, il craque littéralement et devient la risée du public madrilène. Suite à quelques prêts loin d'être convaincants, du côté de l'Hércules Alicante puis d'Everton, le latéral gauche est prié de plier bagages.

Aujourd'hui âgé de 30 ans, celui qui est passé par la Russie (Alania Vladikavkaz) ou encore la Turquie (Kayceri Erciyesspor), a décidé de mettre un terme à sa carrière en février dernier pour se consacrer à son autre passion : le rap. Dans le cadre d'un entretien accordé à Marca, Drenthe n'a pas présenté son dernier morceau, mais est revenu sur son expérience madrilène et son goût un peu trop prononcé pour les sorties nocturnes.

"Je sortais beaucoup, c’est sûr. Pas non plus tous les soirs comme les rumeurs pouvaient le dire, mais quasiment. On allait au Bouddha, c’était top. À cet âge et quand tu es footballeur, c’est difficile de dire non à Madrid : on t’offre beaucoup de choses, il y a beaucoup de fêtes et de jolies filles. Une fois, je me suis retrouvé avec un pote dans un casino et deux superbes filles sont venues à nous. On est allés à l’hôtel tous les quatre pour passer un super moment, mais après cela elles nous ont demandé mille euros chacun. Je pensais qu’on ne faisait que passer du bon temps ensemble, pas qu’il fallait les payer ! On a été contraints de leur filer tous nos jetons, et je ne me souviens plus de la suite." Une chose est sûre, les fans de la Maison Blanche se souviennent très bien du niveau affiché par le Néerlandais lors de son passage au Bernabéu...

À découvrir aussi

Tu aimeras aussi

voir la suite des articles

Rejoins la communauté